Contrer une baisse d’énergie par la création

Une erreur dans mon régime sans gluten a eu comme conséquence de provoquer une panne dans ma discipline du bonheur. Parce que, comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas le bonheur facile, je dois y porter beaucoup d’attention et y travailler quotidiennement.

Moi qui croyais que suite à mon grand succès d’optimisme sur une si longue période, j’avais enfin intégré le positivisme et que surtout j’étais enfin sortie à tout jamais de la critique et de ma très grande tendance à vivre dans le futur plutôt qu’au moment présent. Et bien non, ça m’a rattrapé brutalement durant une période de faiblesse. Et j’avoue que j’ai ramé pas mal fort pour retrouver l’état de bien-être sur lequel j’ai longtemps et ardemment travaillé.

Lire la suite

Façon de parler

automneOn connait bien l’importance d’être et de penser positif, de rester à l’affût de nos actions et de ne pas être critique. C’est en faisant ce travail sur moi-même que j’ai pris conscience d’un phénomène particulier. À Québec, quand on est content on dit c’est l’enfer, à Montréal c’est écœurant et on dit que c’est complétement malade un peu partout où j’ai vécu. Pourquoi tous les qualificatifs pour dire à quel point on aime quelque chose sont-ils aussi négatifs?

J’ai lu dernièrement un texte de Suzanne Jennings qui résume bien ce que j’ai pu constater moi aussi. Bon, elle n’est pas la seule à l’écrire, on l’a déjà entendu dire par plein d’autres personnes, mais comme j’aime bien Suzanne et que c’est sur son texte que j’ai mis la main, j’ai décidé d’en partager un bout avec vous.

Lire la suite

La géobiologie et l’harmonisation des lieux

Mathieu GallantJ’ai assisté à la conférence de Mathieu Gallant sur la géobiologie et j’ai enfin l’impression que tout prend place. En grande curieuse que je suis, j’avais déjà fait des recherches sur le sujet, mais je n’avais pas trouvé le bon angle d’approche. Il faut dire que le sujet est complexe, varié et que ses applications sont très nombreuses.

Quand Mathieu a découvert l’existence de la géobiologie, il a décidé de se rendre directement aux sources. Il a pris l’avion en direction de l’Europe, là où le sujet est beaucoup plus connu et le métier pratiqué avec une grande variété d’approches. Il a eu la chance d’étudier avec des professionnels aux vus multiples et d’en faire une synthèse, de prendre le meilleur de chaque école de pensée.

Mais, qu’est-ce que la géobiologie?

Lire la suite

Matérialiser nos rêves

Combien de hasards sont nécessaires pour que l’on cesse de parler de hasard? Combien de rêves doivent se matérialiser dans la vie pour que l’on commence à croire en notre capacité de créer notre réalité? Ce sont toutes des questions passionnantes auxquelles je n’essaierai pas de répondre ici. Il y a une panoplie de gens beaucoup plus futés que moi qui ont déjà écrit pleins de livres sur le sujet.

Par contre je vais vous raconter une grande série de petits hasards qui se sont manifestés dans ma vie depuis que je suis sérieuse dans l’application de ma discipline du bonheur. ( voir l’article «Entrainement au bonheur» du 26 septembre)

En donnant le bain à ma fille qui déteste, et le mot est faible, se faire laver les cheveux, je me suis dit qu’il serait bien que je retrouve ses lunettes de plongé. Éliminer l’eau dans ses yeux pourrait peut-être transformer la corvée du lavage de cheveux, me disais-je. Quelques jours plus tard, mes parents sont venu nous visiter et ma mère avait, par hasard, eu l’idée d’acheter des lunettes de plongé à ma fille.

Lire la suite

Entrainement au bonheur

«Vous êtes le maître de votre destinée. Ne remettez pas votre pouvoir entre les mains des autres. Tout dépend de vous. C’est votre façon d’apprécier un événement qui le colore…»

Je n’arrive pas à compter le nombre de fois où j’ai lu ou entendu exactement le même enseignement, sous des formes différentes, avec des mots différents, mais qui revenaient invariablement toujours au même. Ça me semblait tellement obscur et inatteignable.

Inatteignable jusqu’au jour ou Suzanne Jennings me l’a redit pour la ixième fois. C’est en écoutant son coffret le génie en vous que j’ai enfin compris. C’est moi qui décide d’être de bonne ou de mauvaise humeur. Chaque fois que je me réveille le matin, j’ai le choix de broyer du noir ou d’apprécier le moment présent.

Lire la suite